Rechercher
  • Mayssa CE

Lunaison de septembre

La prochaine Nouvelle Lune/NL aura lieu le 7 septembre 2021, à 14° du signe de la Vierge.

L’heure de la rentrée est arrivée, on installe de nouvelles routines, on planifie au rythme des contraintes extérieures, et ça tombe bien car rien ne pourrait davantage plaire au signe minutieux et pragmatique de la Vierge.


Et pourtant, attention aux grains de sable ! Si votre perspective est de tout vouloir régler, au détail prêt, attention à la perte d’énergie et aux sorties de routes involontaires.


Eh oui ! c’était sans compter sur l’intervention de Neptune, opposé à la conjonction Soleil/Lune, qui sème le trouble dans le planning minuté de la Vierge. Neptune éprouve le besoin de contrôle et de perfection de la Vierge … pour insérer une part d’abstrait…


Il faut ajouter que Neptune, en Poissons et pleinement active pour cette lunaison, exacerbe un besoin de « croire », de se « rallier » à quelque chose. Il ne faut pas négliger que ce besoin prend d’autant plus de relief que les dernières lunaisons ont été éprouvantes.

Le besoin d’être rassuré, de se rassurer ou de fuir le coté angoissant de certaines situations peut se faire sentir plus fortement. Ainsi, on serait tenté soit de se perdre dans une routine « mécanique » ou de s’isoler dans son imaginaire, de grands idéaux en négligeant la concrétisation.


Uranus en aspect harmonieux et direct avec la nouvelle lune, pourrait aussi garder la main sur le caractère imprévisible de la lunaison. Il appelait à prendre la posture de l’observateur dans la lunaison passée, il invite ici à savoir se laisser « saisir » par ce qui se présente. Le carré Uranus/Saturne rétro demeure, la rupture de schémas est toujours d’actualité, à condition qu’on accepte un temps d’infusion nécessaire, sans forcing.


En revanche, plus use et abuse d’un excès de contrôle, plus le risque de fuite en avant, et son lot de désillusions, est important. L’exercice qui est proposé dans cette nouvelle lune est de savoir planifier, se projeter mais sans figer et sans négliger sa sensibilité, parfois fluctuante qui reste nécessaire pour « s’orienter », trouver ses nouveaux repères.


Mercure trigone Saturne rétro, permet aux réflexions en cours de murir, de se parfaire. Les idées d’aujourd’hui, qui peuvent devenir les graines de demain, doivent prendre le temps d’être parfaitement « chargées », intégrées, digérées.


La nouvelle lune suggère de ne pas oublier les précieuses leçons du passé quant au « lâcher-prise ». C’est par la contrainte qu’on a su « lâcher », c’est avec notre complicité, aujourd’hui, que cette faculté doit conserver pleinement sa place.


C’est lors du Premier Quartier (13/09), qu’il sera toujours important de maintenir l’espace pour simplement recevoir, sans attendre rien de spécial.


La Lune, en Sagittaire, est au T-carré de l’opposition Neptune-Soleil/Mars, c’est la posture de réceptivité qu’il sera bon d’adopter pour laisser venir ce qui doit s'installer, sur un plan collectif comme personnel. Autrement dit, tempérer la volonté de remplir l’agenda pour préserver un espace d’accueil. D’ailleurs, là encore la boulimie de « faire » peut entrainer, bon gré mal gré, des phases de paresse incontrôlées… insupportables pour les hyperactifs.


D’autant plus que Mercure au carré d’Uranus, rend nerveux, excitable à souhait. Mercure sera aussi éprouvé par Pluton qui fera tomber les projections qui n’étaient pas viables.


Néanmoins, il faut souligner que, globalement, Pluton, qu’on a ressenti plus ou moins difficilement ces derniers temps, se pose en bienveillance dans cette lunaison. En aspect harmonieux de l’opposition Neptune/Soleil, il accompagne, très naturellement, le processus de transformation qui reste en cours. C’est discret, subtil, on peut le ressentir sans pouvoir y mettre de mot…Il ne faudra surtout pas essayer de le faire. La fuite vient aussi du fait que parfois, on ne comprend (saisi) pas ce qui se passe… L’inconnu effraie, et pourtant c’est parfois en acceptant d’aller à sa rencontre qu’on trouve la part de soi la plus précieuse. Pluton agit pour le meilleur, à condition d’accepter d’être dans la passivité, par moment. La récompense sera surement le sentiment, aussi, de se sentir frais, régénéré.


La Pleine Lune/PL (20/09) est intéressante, à mon sens, en ce qu’elle pousse à son paroxysme, la dualité raison/intuition.


La Lune sera conjointe à Neptune dans le signe des Poissons opposé Mars/Soleil, conjonction dissociée, à cheval entre le signe de la Vierge et de la Balance. Les natifs de ces signes seront surement sensibles, un peu plus fortement, à cette PL.


Raisonner ou fonctionner "au feeling", faut-il vraiment choisir ?


C’est à ce moment qu’il faudra peut-être se garder de trancher. Être vigilant à ne pas se nourrir que de phantasmes et ne pas non plus agir exclusivement comme si tout dans la vie devrait être raisonnable. Si des choix importants se présentent à vous, et que vous ressentez un tiraillement prenant du style « ma voix intérieure me dit gauche mais ma tête me diriger à droite », laissez murir, autant que faire se peut.


Le risque, s’il en est, est de s’apercevoir à quel point on agit à l’encontre de ce qui nous est soufflé à l’intérieur, en traversant, bien entendu, le parfait inconfort qui s’en suit. Si cela est vécu, il faudra se réjouir, c’est l’opportunité de corriger le tir en harmonisant les deux pôles.


De même, si un problème se présente, il ne faudra pas chercher à faire le forcing pour trouver une solution… Il faudra se parer de sa plus belle armure, j’ai nommé la Confiance (avec un chouilla de patience), pour voir le processus aboutir. Pluton se porte garant de la dissolution dudit problème, la réponse viendra en temps voulu, comme une évidence.


Le dernier quartier(29/09) ouvre un champs de créativité, sous réserves d’être en lien avec la sensibilité qui nous est propre. C’est cette sensibilité qui permettra de resserrer les liens et d’installer du « beau » dans nos rapports (aspects harmonieux entre Vénus, Neptune, Pluton).


La conjonction Soleil Mars au carré de la Lune est au trigone de Saturne rétro : la prise de conscience que ce qui fait du bien à soi-même, bénéficie aux autres. Il y a une volonté plus accrue de vouloir œuvrer pour le collectif, d’installer des rapports harmonieux avec les autres préparant ainsi la nouvelle lune suivante qui aura lieu dans le signe de la Balance…


Un petit conseil pour le mois qui se présente : soyez attentifs aux synchronicités et notez-les ! Si vous trouvez que c’est une idée farfelue, soit ! Alors prenez ça comme un jeu… En matière de synchronicité, il n’y a pas besoin de « croire », il suffit d’observer, de faire des liens et de voir où la piste nous mène…vous pourriez être surpris.


La carte du mois : La Papesse


Elle préserve les secrets du mystère de la vie, dans l’obscurité de son voile. Le livre ouvert qu’elle porte sur ses genoux illustre le fait qu’elle est disposée à les enseigner, à condition que le postulant adopte une posture d’humilité. Elle restera silencieuse tant que l’esprit ne sera pas souple car ce qu’elle a à transmettre déstabilise le mental, l’embrouille, le désempare. C’est lorsque l’on ferme les yeux qu’on a le privilège d’entendre sa voix et de sentir ses mots pénétrer directement le cœur.



19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Lunaison d'octobre

Le 6 octobre prochain, la Nouvelle Lune se positionne à 13° du signe de la Balance. L’énergie de ce signe est centrale, puisqu’il héberge un amas planétaire composé, en sus de la Lune et du Soleil, de