Rechercher
  • Mayssa CE

Nouvelle Lune en Lion - 8 aout 2021

S’imprégner des énergies de la lunaison permet de poser la compréhension sur ce que l’on peut traverser collectivement mais aussi individuellement, lorsque par exemple la position de la nouvelle Lune côtoie l’un des points « sensibles » de notre thème natal. C’est aussi intégrer que les énergies sont, en elles-mêmes, ni bonnes ni mauvaises mais juste présentes, à notre disposition, à condition que l’on accepte de les "capter" et d’en faire un usage, le plus lumineux qu’il soit, autant que faire se peut.


La prochaine nouvelle Lune (NL) aura lieu le 8 aout 2021 et se situera à 16° du signe du Lion, un signe qui nous ramène à la stabilité du cœur, à notre rayonnement intérieur.


En ce début de mois, c’est l’instabilité qui prédomine, dans la continuité de la NL précédente, rester centré sera donc un exercice de taille et demandera une vigilance de chaque instant ! En effet, cette nouvelle Lune est prise en étau entre Uranus et Saturne qui s’affrontent depuis début 2020. L’un (Saturne) cherchant à maintenir sa loi tout en étant extrêmement vulnérable au changement ambiant qu’il peine à maitriser et l’autre (Uranus) poussant à transgresser, casser, ouvrir des barrages solidement installés, il ne recule pas pour autant. Ces deux puissantes planètes semblent exiger, en ce mois, une prise de position, sans concession.


L’intellect est hyper stimulé par les idées, les informations, il faudra veiller à ne pas s’y perdre. En effet, Mercure est conjoint à la NL, le signe de la Vierge est occupé par Mars et Vénus : la priorité est donnée au tri, à l’analyse, à la catégorisation. Si l’on tombe dans l’écueil d’une « sur-analyse » et de l’intellectualisation à gogo, on se heurtera à la réalité suivante : ce travail minutieux n’a pour but que de conforter l’ego, quel que soit notre position, car les repères semblent perdus, nous laissant désarmés dans un flot d’incompréhensions et d’incertitudes (Les Lunes Noires sont en Gémeaux).


En effet, c'est presque inconsciemment que l'on "s'alimente" uniquement de ce qui étayera notre position et rien d’autre. De l’intolérance, des idées fixes, une difficulté à s’adapter au(x) mouvement(s) qui accentuent la faille déjà béante, ouverte par le conflit Uranus/Saturne… En réalité, on s’accroche à ce que l’on veut croire. On souhaite sincèrement défendre une position, quelle qu'elle soit, en tombant parfois dans un extrémisme, ce même extrémisme que l’on peut pourtant déplorer chez les autres. Finalement c’est dans un jeu de pouvoir qui s’installe insidieusement (Mercure en Lion opposé à Jupiter).


On joue à cache-cache avec les mots pour « faire tenir » une vérité, on s’égare en luxure pour mieux fuir ce sentiment, si incommodant, qu’on est en réalité complètement perdus. Alors on serre la vis, de toute part, sur tous les plans, en essayant de se convaincre de la justesse de nos sentiments, de nos mots, de nos actions.


Ce faisant, on est tout à coup saisis par un sentiment d’étouffement…


C’est alors que cette question se pose : est-ce que ce sentiment d’étouffement ne proviendrait-il pas de notre propre manque d'ouverture ?


L’ambiance générale nous plonge dans la contradiction, la tension est forte : les signes du Lion et du Verseau sont fortement valorisés. Rappelons qu’ils se font face dans le zodiaque, ils sont complémentaires mais peuvent, de prime abord, se percevoir comme adversaires. Les contradictions pour autant, ne sont qu’apparentes : le challenge est de retrouver de l’objectivité face aux évènements qui se présentent, à ce que l’on traverse collectivement ou individuellement.


« Je n’adhère à rien de ce qui se présente et reste confiant » serait peut-être le mantra du mois. Non pas qu’il faille devenir insensible, il s’agit simplement de préserver cet espace de calme intérieur qui permet de faire émerger plus de conscience vis-à-vis de ce qui émane de soi.


Et puis, il y a ce vent de révolte qui souffle fort, Mars opposé à Jupiter accentue un besoin de confrontation, d’affirmation coute que coute, c’est agité voire violent mais au fond … est-on bien sûr de ne pas utiliser les mêmes armes que celui qui nous fait face ?


Et d’ailleurs, avec qui s’installe le bras de fer ? Moi-même ou l’autre ? Peut-être faut-il s’interroger sur la nature de cet autre, que l’on cherche à mettre boite, à désarçonner, à convaincre ? La prise de conscience intéressante peut être de redécouvrir l’autre, comme une part de soi, une part que l’on rejette et la même qui nous fait réagir lorsqu’on se trouve à son contact, en face à face.


Uranus, qui a un rôle important durant toute cette lunaison, nous invite à prendre la posture de l’observateur, plutôt que celui de l’acteur, celui trop occupé à garnir son image, celle qui sied à l’ego.


Le Nœud Nord, précieux indicateur de la marche à suivre, se trouve toujours en Gémeaux et est conjoint à l’espace des Lunes Noires : il est temps de donner un nouveau souffle à notre communication, nos échanges et cela passe par une phase de chaos, de confusion et dans le même temps beaucoup d’inconfort. Il est judicieux de s’interroger, si cette situation est vécue : où se trouve la faille, celle qui me fait tourner en boucle dans mes échanges ?


Saturne rétrograde amène le Lion qui sommeille à murir sa manière de se positionner. Il transmute la prétention en humilité. Saturne serait-il en passe de couper des têtes pour de bon ? Bien entendu, aucune tête, physiquement, ne tombera, il s’agit bien de mettre à mal nos illusions, notre mental pour aller vers toujours plus d’authenticité.


Il y aura comme plusieurs phases de rééquilibrage pendant toute cette lunaison (premier quartier le 15 aout, Pleine Lune du 22 aout, dernier quartier du 30 aout).


L’agitation imprègne toujours fortement le climat lors du premier quartier, la dissociation reste à l’honneur, c’est notre sensibilité qui trinque (Uranus opposé à la Lune) entrainant son lot de changements brusques, intempestifs. On gagnera à « contrarier » un tant soit peu notre spontanéité fortement excitable, tempérer nos « folies des grandeurs » (Soleil et Jupiter en opposition) en ralentissant la parole et le geste. C’est l’intuition, cette part d’irrationnel, qu’il sera sage d’entendre (Lune en harmonie avec Pluton et Neptune).


La Pleine Lune offre un terrain propice à un alignement intérieur, on bascule d’une tendance un peu égocentrée à vouloir « prouver que » ou défendre quoiqu’il en coute, à une plus grande ouverture sur l’autre et ses besoins pour installer une nouvelle harmonie (j’évoque ici le dialogue fertile entre Mars/Mercure/Pluton et Uranus).


En fin de mois, lors du dernier quartier, les plus attentifs verront la forme naissante d’un fruit. C’est une Lune « riche » de son expérience mensuelle intense qui clôture le mois, nourrie par les rapports harmonieux qu’elle entretient avec Saturne et Uranus, le mot « crise » laisse place au verbe « croitre ». La clarté d’esprit revient, on reprendra contact avec notre véritable désir, celui qui nous fait avancer en conscience, il sera alors possible de reprendre le chemin d’un pas assuré, retrouver une dynamique stimulante dans nos projets, nos relations.


Quelle que soit la manière dont vous vivrez cette nouvelle lune, ne doutez pas qu’un précieux processus est en cours…


La carte que j’ai tirée pour ce mois est celle du Bateleur qui dispose de tant de talents, d’outils pour réaliser son œuvre, pourtant il lui faut passer à la concrétisation de ce qu’il porte en lui. Que choisira-t-il de ramener dans la matière ? Ses doutes, ses craintes ? Ou bien les splendides rêves qui l’enivrent ?

Elle illustre effectivement bien cette lunaison qui nous teste sur nos limitations, celle que l’on porte sans même s’en rendre compte et que l’on qualifie, bien souvent à tort, d’infranchissables.


A nos outils ! Construisons en contournant, en déviant mille fois s’il le faut, qu’importe ! Mais surtout créons depuis (et avec) notre centre, le cœur.


Belle nouvelle Lune à tous !

Mayssa


Image : Le Bateleur - Tarot de Rider Waite




22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Lunaison d'octobre

Le 6 octobre prochain, la Nouvelle Lune se positionne à 13° du signe de la Balance. L’énergie de ce signe est centrale, puisqu’il héberge un amas planétaire composé, en sus de la Lune et du Soleil, de